La peur des serpents n’existe pas chez le bébé

Selon une étude scientifique, les bébés sont moins peureux que bear grills. Contrairement à la majeure partie des personnes qui craignent la rencontre avec un serpent, qu’il s’agisse d’une photo, d’une vidéo ou de la réalité; le bébé n’éprouverait pas de peur devant un serpent. Cette étude remet en question l’idée d’une peur innée présente qui agirait comme une alarme pour nous avertir et nous protéger du danger. Une peur inexistante à la naissance La spécialiste en recherche sur la

Tout lire

Comme l’Homme, le reptile rêve

Selon une étude scientifique, les reptiles rêvent aussi. C’est du moins ce qui ressort d’une étude allemande de l’institut Max, selon laquelle les humains, oiseaux et reptiles rêveraient depuis 300 millions d’année. Pas si loin du rêve américain ? Si l’institut Max affirme cette nouvelle, c’est d’après des tests effectués sur un lézard australien, le Pogona vitticeps, appelé plus couramment « l’agame barbu » : celui-ci présenterait des phases de repos identiques aux phases de sommeil de l’Homme. Ce n’est pas la

Tout lire

Plus les singes crient, plus ils en ont des petites

Selon une étude scientifique, chez les singes aussi ce sont ceux qui crient le plus qui en ont une plus petite. Crie-moi ton nom, je te dirais… D’après l’étude scientifique réalisée par les chercheurs de l’Université de Cambridge, les singes hurleurs compensent la taille de leurs testicules par la puissance de leurs cordes vocales : plus le singe crie fort, plus elles sont petites. D’après les auteurs « «Plus l’organe vocal d’un singe hurleur mâle est grand et plus son cri est

Tout lire

Les manchots : une vie sexuelle plus que suspecte

Selon une étude scientifique, les manchots auraient des mœurs étranges. Loin de la jolie photographie du petit manchot blotti bien au chaud contre sa mère et des grosses peluches douces, voilà que l’on découvre que cette espèce a une drôle de vie sexuelle ! Une étude censurée par ses auteurs George Murray Levick a participé à une expédition de trois ans dans l’antarctique pour étudier la vie sexuelle des manchots, à l’aide de cinq autres scientifiques. Cette expédition a eu

Tout lire

Le cancer du pénis, plus fort chez les zoophiles

Selon une très surprenante étude scientifique la pratique de la zoophilie pourrait entrainer des cancers du pénis. Des chiffres inattendus sur la zoophilie Une étude brésilienne publiée dans The journal of sexual medicine se consacrait essentiellement aux pratiques zoophiles de l’homme et son rapport avec le cancer du pénis qui est beaucoup plus présent au brésil qu’en Europe. C’est très sérieusement que ces 20 médecins ont interviewés 492 hommes (dont 118 avec un cancer du pénis) de 18 à 80

Tout lire