Il est inévitable qu’une maman veuille manger son bébé

Selon une étude scientifique les mamans ont envie de manger les bébés qu’elles voient, et c’est normal !

Combien de fois entends-t-on une maman dire « oh, il est à croquer ! » « Je vais le manger tout cru » ou encore « oh les jolis petites joues moelleuses » ? Beaucoup trop. Maintenant vous le saurez, quand une maman dit ça, c’est qu’elle veut vraiment le manger ! Mais pas d’inquiétude (enfin, restez sur vos gardes quand même) il parait que c’est tout à fait logique et naturel.

Cannibalisme ou mignonnerie ?

Il semblerait que les mamans fonctionnent comme les animaux, et se servent des signaux olfactifs comme médiateurs du lien mère/enfant. Seulement, l’odeur des nourrissons seraient associée à la nourriture.

L’étude scientifique de l’Université de Montréal a testé 30 femmes, dont 50% étaient déjà maman. Pour connaitre les réactions face à l’odeur du nourrisson, les chercheurs ont collecté des odeurs sur des pyjamas de nourrissons de deux jours.

Si toutes les femmes ont réagi à l’odeur, le noyau caudé a été activé beaucoup plus violemment chez les mamans, ce qui veut dire que de la dopamine a été distribuée dans le cerveau.

Johannes Frasnelli, co-auteur de l’étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology, explique dans un communiqué :

« Les signaux chimiques olfactifs de communication entre la mère et l’enfant sont très intenses. Ce que nous avons montré pour la première fois, c’est que l’odeur du nouveau-né, qui fait partie de ces signaux, active le circuit neurologique de la récompense chez les mères.
C’est ce circuit qui nous fait désirer certains aliments et qui entraine la dépendance au tabac et à d’autres drogues. Mais toutes les odeurs ne provoquent pas cette réaction ; seulement celles qui sont liées à une récompense, comme la nourriture ou la satisfaction d’un désir, engendrent cette activation « 

mother-

Pourquoi un tel changement avec la maternité ?

Le chercheur Johanes Frasnelli indique qu’il reste quelques points à élucider afin de savoir si cette réaction est due à un changement physiologique créé par l’accouchement, ou par le conditionnement dû à la présence du nourrisson. S’il s’agit d’un conditionnement, alors le père pourrait-il aussi réagir à l’odeur des bébés ?

Leave a reply:

Your email address will not be published.