L’âme sœur : plus facile à trouver IRL que sur Tinder

Selon une étude scientifique, l’algorithme de Tinder n’est pas plus efficace que le hasard !

L’amour, une histoire de hasard

C’est une étude de l’université Northwestern qui remet en cause la réussite des algorithmes utilisés pour les sites de rencontres car ils ne prennent pas en compte les trois points essentiels pour créer une relation sérieuse.

En effet, selon le chercheur Eli Finkel qui est à l’origine de l’étude, il faut regrouper trois critères pour réussir à nouer une relation dans la durée : il faut que la personne corresponde aux caractéritiques individuelles que l’on désire, c’est à dire l’humour, l’intelligence, les passions); il faut aussi que la rencontre se passe bien pour que chacun se montre sous son meilleur jour; et enfin il faut que les conditions extérieures (statut social, origine) conviennent.

L’algorithme de Tinder ne prendrait en compte que les caractéristiques individuelles qui représentent 0.5 % de la réussite du couple. Il serait donc plus efficace de sortir dans la rue et de rencontrer quelqu’un par hasard pour rencontrer le véritable amour.

kiss

Une publicité mensongère

Le chercheur Eli Finkel affirme qu’ «il est pratiquement impossible de réussir à produire ce que la plupart des sites de rencontres promettent», c’est à dire permettre de rencontrer l’âme sœur.

Suite à cette étude scientifique, les chercheurs ont demandé à ce que les autorités pénalisent les applications offrant un service de rencontre avec une promesse de trouver le véritable amour.

Des algorithme extérieurs de plus en plus fou, de moins en moins humain

Si l’algorithme de Tinder est inefficace, il reste basique et nous permet de surfer sur des profil jusqu’à en trouver un qui nous plait, alors que les applications lancées extérieurement sont plus violentes.

Il ne devient plus nécessaire de chercher, « inconditional love » répertorie ce qu’il considère être des profils de jolies filles sans prendre en compte les gout de chacun, mais en permettant de sélectionner quelques préférences basiques. Une autre application remplace totalement l’utilisateur en sélectionnant les profils et en engageant la discussion. Pendant que vous vous faites vos courses, travaillez, regardez un film : vous draguez sans bouger le moindre bout de neurone.

Attention, il faudra quand même se bouger pour aller au rendez-vous, il n’existe pas d’application pour ça. Pas encore, du moins.

 

Leave a reply:

Your email address will not be published.