Les musclés sont plus heureux…

Selon une étude scientifique réalisée par des chercheurs internationaux, faire du fitness, c’est-à-dire de la musculation, permet de lutter contre la dépression.

Le sport, nouvelle alternative aux traitements thérapeutiques ?

La dépression représente 300 millions de personnes, et peut amener d’autres pathologies plus ou moins graves, allant de quelques problèmes de santé, au diabète, en passant par la maladie d’Alzheimer et les maladies cardiovasculaires.

Jusque-là il avait été prouvé que faire du cardio était déjà une bonne façon de lutter contre la dépression, cependant cette nouvelle étude prouve que faire de la musculation peut avoir autant d’impact que de prendre des antidépresseurs ou de suivre une thérapie.

Est-ce que ça n’est pas le moment de se motiver ? Si vous  avez du mal à vous lancer, répétez-vous ces quelques citations pour se motiver !

L’étude internationale reprend 33 études déjà existantes qui concerneraient plus de 2000 participants ayants des troubles mentaux ou des signes de dépression dus a la maladie, mais aussi à leur obésité, l’anxiété, la vieillesse ou même une blessure.

Pour réaliser cette étude, deux groupes ont été créés : le premier regroupait des personnes non traitées et le second des personnes chargées de suivre un programme sportif adapté.

Des résultats probants : le sport c’est la santé

En suivant un programme de fitness, les participants ont tous montré une diminution des symptômes de la dépression, qu’ils fassent une pratique modérée ou intensive du sport. La sensation de soulagement s’est montrée plus élevé lorsque le participant était suivi par un coach.

La santé physique apportée par l’entrainement ne rentre pas en compte pour la sensation de bien-être ; il semblerait que la pratique seule du sport soit suffisante pour procurer cette sensation.

Durant cette étude, les sportifs « du dimanche » sont restés à leur niveau en profitant de l’entrainement, alors que les sportifs déjà établis se sont pris au jeu d’un entrainement plus intensif.

Un programme adapté à chacun, pour un bénéfice optimal

Il ressort de cette étude que pour permettre au sport de venir vaincre les symptômes de la dépression, il est nécessaire de savoir doser son entrainement sportif, en suivant un plan de musculation mais aussi un plan diététique adapté à cette nouvelle pratique physique.

Attention, il est important de ne pas passer dans l’addiction trop poussée, qui ne ferait que remplacer la dépression par d’autres soucis, mais de savoir tirer avantage des entrainements sur la motivation et la dynamique qu’ils apportent dans la vie de tous les jours.

 

Leave a reply:

Your email address will not be published.