Le marketing par e-mail est très différent du marketing à la papa…

Selon une étude scientifique menée par Fiona Ellis-Chadwick et Neil Doherty en 2012, et publiée dans le Journal of Business Research sous le titre Web advertising: the role of email marketing, les e-mails marketing sont des objets bien plus complexes à réaliser et analyser que les publicités classiques que l’on trouve sur des supports papiers.

Bien entendu cela ne surprendra pas les professionnels qui passent toujours beaucoup de temps à gérer chaque campagne d’email marketing, mais effectivement lorsqu’on lit cette étude on voit que toutes les pratiques existent. Ainsi pas moins de 91% des emailing contiennent des illustrations, mais il n’y a aucun standard dans les tailles, nombres et formats. Cela veut aussi dire que 9% des emails marketing sont sans aucune image, étonnant non ?

Un autre point amusant est sur le moment de l’envoi. Alors que certains disent que pour maximiser la conversion il faut viser la fenêtre 6-7 heure le matin, on s’aperçoit dans l’étude que 60% des mails sont envoyés durant la journée de travail et donc 40% en dehors de ces horaires.

Une question que l’on se pose souvent est le nombre de liens qu’il faut mettre dans son email. Au final la statistique nous dit que 65% du temps il y a plus de 10 liens, et 35% moins de 10. Cela semble coller avec le conseil qui est de mettre plus de liens pour « faire plus cliquer ».

On le voit bien, faire un bon email marketing ne semble pas une chose très balisé, et c’est pour cela qu’il faut bien réfléchir, car c’est en fait l’adaptation de l’objet technique et de communication (le look de l’email et son contenu) aux attentes de son public qui fera tout. Bon courage !

Leave a reply:

Your email address will not be published.