les détecteurs de métaux ne sont pas les ennemis des archéologues

Selon une étude scientifique présentée dans le volume 31, numéro 4 de Historical Archeology en 1998, les détecteurs de métaux sont un des outils les plus utiles aux archéologues dès lors qu’un site archéologique contient des objets métalliques. Les auteurs de cette étude propose même que les détecteurs de métaux deviennent un des incontournables du « kit » de n’importe quel archéologue au moment de commencer le travail sur un site de fouilles.

En effet, les bénéfices à l’utilisation d’un détecteur de métal semblent être multiples :

  • Il s’agit d’un outil qui coûte très peu cher (regardez sur ce site les prix des détecteurs)
  • Les détecteurs sont particulièrement efficaces pour détecter les objets qui sont à une profondeur maximale de 30 cm.
  • Ils sont non-intrusifs : si ils ne détectent rien pas besoin de faire un trou, cela n’abime rien.
  • Il est facile de s’en servir et donc n’importe quel archéologue peut y arriver, même si l’article scientifique du Historical Archeology précise qu’il y a une forte communauté d’amateurs prêts à aider la science.
  • D’un point de vue coût des fouilles ils sont utiles eût égard au coût très important de la technique alternative qui consiste à faire des trous au hasard.

Par ailleurs, une utilisation systématique d’un détecteur sur un site permet assez vite d’en tracer à gros grains le périmètre, ce qui est tout aussi utile.

Bref, il semble que contrairement à ce que la plupart des gens pensent, un détecteur de métal c’est d’abord un outil utile aux archéologues. En revanche, ce qui est problématique c’est son utilisation par des non archéologues pour faire de l’archéologie « en amateur », car dans ce cas la démarche scientifique est absente. La loi est d’ailleurs assez précise sur ce sujet : « nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche ».

Si vous voulez contribuer à l’archéologie et faire votre hobby favori de prospection avec un détecteur de métal, rapprochez vous des archéologues, ils seront ravis d’avoir des personnes pour les aider !

Leave a reply:

Your email address will not be published.